Quelques lignes de commande Debian

Après avoir monté votre premier serveur web, vous pouvez être amené à devoir le maintenir et à travailler un peu dessus pour l’améliorer, l’optimiser, le changer, le migrer, bref, faire des trucs assez sympathiques avec votre serveur. Etant en plein travail sur ce sujet, voici un petite liste des commandes indispensables (ou pas) pour bien débuter dans l’administration de votre serveur Debian.

Se déplacer dans les différents dossiers (exemple : /path/)
$ cd /path/
En précisant « / » au début de votre chemin, vous précisez que vous retournez à la racine de votre serveur. Si vous ne le mettez pas, vous précisez que vous ciblez le chemin depuis là où vous vous trouvez.

Pour cibler simplement le dossier actuel, utilisez le point .
Pour cibler le dossier parent directe, utilisez ../
Pour cibler un des dossiers parents, utilisez ../../../, avec autant de répétition que de répertoire à remonter.

Lister les fichiers présents dans un dossier (exemple : /path/)
$ ls /path/

Connaître la documentation d’une commande (exemple : free)
$ man free
Pour quitter la documentation et revenir à votre terminal de commande, appuyez simplement sur la touche « q »

Modifier un fichier (exemple : /path/file.txt)
$ vi /path/file.txt
Appuyez sur la touche « i » pour rentrer en mode « Insertion ». Appuyez sur « echap » pour quitter le mode insertion. « :wq » pour sauvegarder le fichier et revenir à l’écran principal.

D’autres éditeurs de texte sont disponibles, comme vim (qui est une extension de vi) ou encore nano (que j’utilise). N’hésitez pas à les tester et à trouver votre préféré.

Supprimer un fichier (exemple : /path/file.txt)
$ rm /path/file.txt

Supprimer tous les fichiers d’un dossier (exemple : /path/*)
$ rm -f /path/*
Ici, j’ai rajouté l’option « -f » qui permet de forcer la suppression et ainsi ne pas demander de confirmation à chaque fois. Sinon, autant se tirer une balle quand on supprime un gros fichier. On peut également rajouter l’option « -r » pour supprimer également les dossiers qu’il contient :
$ rm -rf /path/*
On peut même aller plus loin et spécifier une extension du fichier grâce à « * ». Ici, je vais supprimer tous les fichiers se terminant par « .jpg » qui se trouvent dans le dossier « /path » ou ses sous dossiers :
$ rm -rf /path/*.jpg

Supprimer un dossier vide (exemple : /path/)
$ rmdir /path/

Voir les processus
$ top
Si vous préférez les couleurs, je vous conseille d’installer htop qui permet d’avoir une interface un peu plus visuelle et qui possède les mêmes fonctions que top.

Installer un nouveau programme (exemple: htop)
$ apt-get install htop
Cette commande installera automatiquement, après votre confirmation, le programme demandé ainsi que toutes les dépendances nécessaires.

Mettre à jour tous les programmes
$ apt-get update
Cette commande ne fait que rechercher la liste des programmes à mettre à jour. Il vous faut ensuite demander la mise à jour de ces programmes :
$ apt-get upgrade
Après votre confirmation, les programmes seront arrêtés, mis à jour, puis re-démarrés.

Connaître l’espace disque disponible
$ df -h
J’utilise ici l’option -h afin de convertir l’espace afin que celui-ci soit visible (h pour humain).

 Changer les droits d’un fichier (exemple: test.txt)
$ chmod 644 test.txt

Créer un répertoire (exemple : test/)
$ mkdir test/

Copier un fichier (exemple: text.txt vers text2.txt)
$ cp text.txt text2.txt

Copier un répertoire (exemple: test/ vers test2/)
$ cp -r test/ test2/

Déplacer un fichier (exemple: /folder/test.txt vers /folder2/test.txt)
$ mv /folder/test.txt /folder2/test.txt

Trouver l’emplacement d’un fichier (exemple: /folder/test.txt)
$ find test.txt

Redémarrer le serveur
$ reboot

Je mettrais à jour régulièrement cette liste afin de vous aider à vous familiariser avec votre serveur.

Laisser un commentaire